LES CORNICHONS ~ THE PICKLES

unejeuneidiote:

Voilà la description de cette vidéo sur YouTube.

Je me serais arrêtée à “dangerous”.

Je n’ai même pas pu aller jusqu’au bout tellement j’ai été submergée de malaise et j’ai physiquement eu envie de vomir. Je me suis imaginée refaire mon lacet dans la rue et me rendre compte que depuis 20 secondes, un mec simulerait un coït sur moi par trompe l’oeil pour une caméra. Je me suis mise à la place de ces femmes qui se retournent sur ce type dégueulasse, sidérées, je me suis dit qu’à leur place je me serais sentie si sale…

"Free sex". Free humiliation. 

Comme @lactualaloupe, je ne comprends pas le ressort comique. Je n’ai jamais esquissé le moindre sourire, que des grimaces. Ca m’a rappelé les blagues du même acabit, que je trouvais déja crades, que je subissais au collège.

C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient un mec flippant, profondément creepy, et dangereux. Parce que quand je vois le nombre de commentaires sous sa vidéo, j’ai peur.

Oh non que c’est bon, bravo lol, belle performances ^^”

mdr les réactions des meufs”

J’adore les réactions des filles XD : ” mais qu’est ce qu’il fait ?”“

Une des meilleurs de Rémi!!! J’adore!!!!!!!!!”

Vraiment ?

J’ADORE LES REACTIONS DES FILLES ?

Mais sérieux… je suis un peu rassurée de voir ces gens qui critiquent mais que cette vidéo ait même vu le jour me rend dingue. Elle participe à la propagation de la culture du viol. Rémi ose même commenter, “Sex is everywhere / L’amour est partout” L’ a m o u r, oui, parfaitement. Je crois rêver.

Je précise que pour moi ce qu’il fait, c’est à la limite, si ce n’est carrément en plein dedans, de l’agression sexuelle. C’est l’objectification pure et simple des femmes, réduites à un simple corps avec lequel on peut jouer de manière délibérément sexuelle, dans un but qui me laisse encore perplexe : faire rire ? Je n’ai pas ri.

Un petit storify des explications de @Uneheuredepeine sur les ressorts comiques d’ordinaire utilisés par Rémi Gaillard, et qui ne fonctionnent pas ici.


Akira Kurosawa photographed by Catherine Cabrol, 1993.

Akira Kurosawa photographed by Catherine Cabrol, 1993.

Grand Budapest Hotel, 2014 (dir. Wes Anderson)

teenagepics:

forever90s:

Regardless of how you feel, many believe alien life exists. The proof is out there. And we may have already found it.

image

omg there really is alien life out there 0_o

image

this is unbelievable!

image

Enough of Doctor Who’s episodes for today. I’m done.

When no one else around you is as obsessed with Doctor Who as you are.
Imagine opening your door and this is what you see
nevver:

Dublin